Vue du profil - Conrad-Joseph

Dmo +1 : page standard
Avatar de l’utilisateur
Homme de l'être
Nom d’utilisateur:
Conrad-Joseph
Localisation:
Bishopsbourne (Angleterre)
Dates:
1857 - 1924
Sexe:
Homme
Oeuvres:


Au cœur des ténèbresImage

TyphonImage

La Folie Almayer

Un paria des îles

Le Nègre du NarcisseImage

Lord JimImage

Les Héritiers

L'Aventure

NostromoImage

L'Agent secretImage

Sous les yeux de l'Occident

Fortune

Victoire

La Ligne d'ombre

La Flèche d'or

La Rescousse

Le Frère-de-la-Côte

La Nature d'un crime

L'Attente

Le Miroir de la mer

Souvenirs personnels

Joseph Conrad : le premier commandement, par André Green
Citations:
Image


" Croire en une source diabolique supernaturelle n’est pas nécessaire ;
les hommes sont capables de toutes ces méchancetés par eux-mêmes."

" L'atmosphère bureaucratique est capable de tuer tout ce qui respire l'air de l'effort humain, d'éteindre tout aussi bien l'espoir que la peur dans la suprématie de l'encre et du papier."

" Et ce nègre infâme, se jetant vers l'ouverture, y colla ses lèvres et gémit au secours ! d'une voix éteinte, pressant sa tête contre le bois, dans un effort dément, pour sortir par ce trou d'un pouce de large sur trois de long..." *
(Le nègre du Narcisse) chapitre 4
1913 Gallimard - l'imaginaire ISBN 2-07-025041-5
1er dépôt légal : 1983 numéro d'imprimeur 69695

" Une œuvre qui aspire, même modestement, au titre d’œuvre d'art doit à chaque ligne comporter sa justification.

La vérité c'est qu'il ne faut jamais donner trop d'importance à quoi que ce soit dans la vie, en bien ou en mal.

Un homme a tout à apprendre - et voilà ce que tant de ces jeunes hommes ne comprennent pas.

Toutes les routes sont longues qui mènent vers ce que le cœur désire.
Tout sentiment du temps se perd dans la monotonie de l'attente, de l'espoir, du désir.

Tout âge se nourrit d'illusions, sinon les hommes renonceraient tôt à la vie et ce serait la fin du genre humain.

On ne peut pas vivre le doigt perpétuellement sur son pouls.

La jeunesse est une belle chose, une force puissante - aussi longtemps qu'on n'y pense pas.

Il est des moments de passivité héroïque auxquels parfois même les plus vaillants se résignent.

C'est une drôle de chose que la vie - ce mystérieux arrangement d'une logique sans merci pour un dessein futile. Le plus qu'on puisse en espérer, c'est quelque connaissance de soi-même - qui vient trop tard - une moisson de regrets inextinguibles.

C'est seulement dans l'imagination des hommes que chaque vérité trouve une existence réelle et indéniable. L'imagination, et non l'invention, est le maître suprême de l'art, comme de la vie.

Croire en une source diabolique supernaturelle n’est pas nécessaire ; les hommes sont capables de toutes ces méchancetés par eux-mêmes.
D'ordinaire c'est la vanité qui nous égare et nous lance dans les aventures d'où nous ne pouvons sortir indemnes.

La pensée est la plus grande ennemie de la perfection. L'habitude de réfléchir profondément est, je suis obligé de le dire, la plus pernicieuse de toutes les habitudes prises par l'homme civilisé.

Il doit y avoir dans les mots une merveilleuse puissance d'apaisement pour que tant d'hommes leur aient demandé de servir à leurs confessions.

La jeunesse est une belle chose, une force puissante - aussi longtemps qu'on n'y pense pas.

Toutes les ambitions sont légitimes, excepté celles qui s'élèvent sur les misères ou les crédulités de l'humanité.

Je n’aime pas le travail, nul ne l’aime ; mais j’aime ce qui est dans le travail l’occasion de se découvrir soi-même.

D'ordinaire c'est la vanité qui nous égare et nous lance dans les aventures d'où nous ne pouvons sortir indemnes.

Un idéal n'est souvent qu'une vision flamboyante de la réalité.

Tous les hommes sont frères et comme tels savent trop de choses sur leur compte réciproque.

On juge un homme sur ses ennemis aussi bien que sur ses amis.
La vie, c'est peut-être cela, un rêve terrifiant.

Être une femme n’est pas besogne facile : on y a toujours affaire aux hommes.

Être femme est terriblement malaisé, puisque cela consiste surtout à avoir affaire aux hommes.

Les mots ont toujours plus de pouvoir que le sens.

Rien d’humainement grand n’est né de la réflexion..."

Statistiques de l’utilisateur

Messages:
1 | Rechercher les messages de l’utilisateur
(0.11% de tous les messages / 0.00 messages par jour)
Forum le plus actif:
Sociomachie...
(1 Message / 100.00% des messages de l’utilisateur)
Sujet le plus actif:
Cultures
(1 Message / 100.00% des messages de l’utilisateur)

Signature

Comment peut-on savoir de quoi est faite une tempête avant de l'avoir sur le dos ?



Recherche fantomachique :




{ SH_ADV }



cron