Vue du profil - Cuvier-Georges

Dmo +1 : page standard
Avatar de l’utilisateur
Anatomiste paléontologue
Nom d’utilisateur:
Cuvier-Georges
Localisation:
Paris (France)
Dates:
1769-1832
Sexe:
Homme
Oeuvres:


Tableau élémentaire de l'histoire naturelle des animaux (1797-1798)

Leçons d'anatomie comparée (5 volumes, 1800-1805)
Essais sur la géographie minéralogique des environs de Paris (1811)

Le Règne animal distribué d'après son organisation, pour servir de base à l'histoire naturelle des animaux et d'introduction à l'anatomie comparée (4 volumes, 1817)

Recherches sur les ossements fossiles de quadrupèdes, où l'on rétablit les caractères de plusieurs espèces d'animaux que les révolutions du globe paraissent avoir détruites (4 volumes, 1812)

Mémoires pour servir à l'histoire et à l'anatomie des mollusques (1817)

Éloges historiques des membres de l'Académie royale des sciences, lus dans les séances de l'Institut royal de France par M. Cuvier (3 volumes, 1819-1827)

Théorie de la terre (1821)

Discours sur les révolutions de la surface du globe et sur les changements qu'elles ont produits dans le règne animal (1822).
Histoire des progrès des sciences naturelles depuis 1789 jusqu'à ce jour (5 volumes, 1826-1836)

Histoire naturelle des poissons (11 volumes, 1828-1848)

Histoire des sciences naturelles depuis leur origine jusqu'à nos jours, chez tous les peuples connus (5 volumes, 1841-1845)
Citations:
Image



Topic : Histoires naturelles (p.4)

" L'animal est d'abord, puis il sent et agit..." p. 278
(Second Mémoire sur les animaux à sang blanc, 1795 Magasin encyclopédique, II p. 441)

" Le système nerveux est au fond le tout de l'animal : les autres systèmes ne sont là que pour le servir et l'entretenir..." p. 76
(Sur un nouveau rapprochement à établir (Annales du Museum t. XIX )

" Cette population animale [les fossiles de Montmartre] porte un caractère très remarquable dans l'abondance et la variété de certains genres de pachydermes, qui manquent entièrement parmi les quadrupèdes de nos jours.."

" Ces fameuses plâtrières des environs de Paris qui ont donné tant de facilité à orner les édifices de cette grande ville, et où nous avons découvert des genres entiers d'animaux terrestres dont on n'avait aperçu aucune trace..."



" " Les idées une fois jetées dans les esprits sont comme les semences, dont le produit dépend des lois de la nature, et non de la volonté de ceux qui les ont répandues."
" Le raisonnement n'est que le moindre des moyens nécessaires pour faire prévaloir parmi les hommes des opinions qui blessent leurs habitudes ou leurs intérêts du moment."
(Recueil des éloges historiques lus dans les séances publiques de l'Institut de France , volume 1)

" Au onzième siècle l'Europe ne recevait guère de lumières que des Arabes d'Espagne. La plupart des chrétiens qui cherchaient à s'instruire, surtout en médecine, se rendaient dans leurs écoles. Gerbert, archevêque de Reims, l'un des grands hommes du siècle, et qui devint pape sous le nom de Sylvestre II, avait fait ses études à Cordoue. C'est par lui que fut introduit chez les chrétiens l'usage des chiffres arabes, si commodes pour les calculs. [...] Les écoles des Arabes avaient une supériorité trop remarquable, pour qu'elles ne devinssent pas le modèle de celles qui furent établies plus tard en France et ailleurs."
(Histoire des sciences naturelles)

"Chacun peut apprendre en Hollande et en Italie avec quelle rapidité le Rhin, le Pô et l'Arno, aujourd'hui qu'ils sont ceints par les digues, élèvent leur fond."
"Ils [les anciens] connaissaient les rhinocéros à deux cornes, que l'Europe moderne n'a point vus vivants
Les anciens connaissaient très bien l'éléphant, et l'histoire de ce quadrupède est plus exacte dans Aristote que dans Buffon."
"Les animaux beaucoup plus remarquables que recèlent ces mêmes schistes, ce sont les lézards volants que j'ai nommés ptérodactyles."
"Les coquilles ne sont pas seulement développées dans les sables mobiles, mais les pierres les plus dures les incrustent souvent et en sont pénétrées de toute part
Les de Saussure, les Deluc, les Werner, sont partis de là [des observations de Pallas] pour arriver à la véritable connaissance de la structure de la terre, si différente des idées fantastiques des écrivains précédents."
"Nous voyons bien que les animaux à sabot doivent être herbivores, puisqu'ils n'ont aucun moyen de saisir leur proie
S'il restait quelque grand continent à découvrir, on pourrait encore espérer de connaître de nouvelles espèces, parmi lesquelles il pourrait s'en trouver de plus ou moins semblables à celles dont les entrailles de la terre nous ont montré les dépouilles."
"Venise a peine à maintenir les lagunes qui la séparent du continent, et, malgré tous ses efforts, elle sera inévitablement un jour liée à la terre ferme."


(Passim - https://fr.wikiquote.org/wiki/Georges_Cuvier )

Statistiques de l’utilisateur

Messages:
2 | Rechercher les messages de l’utilisateur
(0.26% de tous les messages / 0.00 messages par jour)
Forum le plus actif:
Biomachie
(2 Messages / 100.00% des messages de l’utilisateur)
Sujet le plus actif:
Histoires naturelles...
(2 Messages / 100.00% des messages de l’utilisateur)

Signature

Image
Venise a peine à maintenir les lagunes qui la séparent du continent,
et malgré tous ses efforts elle sera inévitablement un jour liée à la terre ferme...



Recherche fantomachique :




{ SH_ADV }



cron