Vue du profil - Deleuze-Gilles

Dmo +1 : page standard
Avatar de l’utilisateur
Philosophe
Nom d’utilisateur:
Deleuze-Gilles
Localisation:
Paris (France)
Dates:
1925-1995
Sexe:
Homme
Galerie:
Image

Image
Michel Foucault, Jean-Paul Sartre et moi devant une prison...

Oeuvres:

Empirisme et subjectivitéImage

Nietzsche et la philosophieImage

La Philosophie critique de KantImage

Proust et les signesImage

NietzscheImage

Le BergsonismeImage

Présentation de Sacher-MasochImage

Spinoza et le problème de l'expressionImage

Différence et répétitionImage

Logique du sensImage

L'Anti-ŒdipeImage

Kafka. Pour une littérature mineureImage

Dialogues avec Claire ParnetImage

SuperpositionsImage

Mille PlateauxImage

Spinoza - Philosophie pratiqueImage

Logique de la sensationImage

L'image-mouvement. Cinéma 1Image

L'image-temps. Cinéma 2Image

FoucaultImage

Le Pli - Leibniz et le baroqueImage

Périclès et VerdiImage

PourparlersImage

Qu'est-ce que la philosophie ?Image

L’ÉpuiséImage

Critique et cliniqueImage

L'Île déserte et autres textesImage

Deux régimes de fousImage


Filmographie :


AbécédaireImage

George qui ? film de Michèle Rosier
Citations:
Image



Topic : Cinéma

" Dans mon premier livre, j'avais considéré l'image cinématographique comme cette image qui acquiert un auto-mouvement Dans le second livre, je considère l'image cinématographique dans son acquisition d'une auto-temporalité..." p. 167
( Pourparlers - Les intercesseurs )
éditions de minuit dépôt légal : septembre 2003 numéro d'éditeur 3860 ISBN : 2-7073-1842-6

" Lorsque se fait un cinéma fondé sur le temps et non plus sur le mouvement, c'est évident qu'il y a changement de nature par rapport à la première époque. Et seul le cinéma peut être le laboratoire qui nous rend sensible cela, dans la mesure où, précisément, le mouvement et le temps sont devenus des constituants de l'image elle-même..." p. 167
( Pourparlers - Les intercesseurs )
éditions de minuit dépôt légal : septembre 2003 numéro d'éditeur 3860 ISBN : 2-7073-1842-6

Topic : Play time

" L’image cinématographique fait ce que les autres arts se contentent d’exiger.."
(L'image-mouvement)

" A propos de Tati, qui est lui aussi un grand artiste des aplats, André Bazin disait : " Rares sont les éléments sonores indistincts... Au contraire toute l'astuce de Tati consiste à détruire la netteté par la netteté. Les dialogues ne sont point incompréhensibles mais insignifiants, et leur insignifiance est révélée par leur précision même. Tati y parvient en déformant les rapports d'intensité entre les plans..." p. 15
( Citation de Bazin - Qu'est-ce que le cinéma ? p. 46 ed. du Cerf)
in (Francis Bacon, logique de la sensation - Peinture et sensation)
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

Topic : Forteresse vide

" Sans doute dira-t-on que cette vie mécanique, schizophrénique, exprime l'absence et la destruction du désir plutôt que le désir, et suppose certaines attitudes parentales de négation extrêmes auxquelles l'enfant réagit en se faisant machine..." p. 45
(L'anti-oedipe - Les machines désirantes)
Editions de minuit 1972 numro éditeur : 921

" Mais même Bettelheim, favorable à une causalité oedipienne ou pré-oedipienne, reconnaît que celle-ci ne peut intervenir qu'en réponse à des aspects autonomes de la productivité ou de l'activité de l'enfant, quitte à déterminer ensuite chez lui une stase improductive ou une attitude de retrait absolu..." p. 45
(L'anti-oedipe - Les machines désirantes)
Editions de minuit 1972 numro éditeur : 921

Topic : Philo des profs

" J'ai fait un livre sur Foucault, et puis un petit texte sur Châtelet. Mais pour moi ce ne sont pas seulement des hommages à des amis..." p. 221
( Pourparlers - Sur Leibniz )
éditions de minuit dépôt légal : septembre 2003 numéro d'éditeur 3860 ISBN : 2-7073-1842-6

" La musique, est-ce cela aussi dont le philosophe est ami ? Il me semble certain que la philosophie est un véritable chant qui n'est pas celui de la voix, et qu'elle a le même sens du mouvement que la musique..." p. 222
( Pourparlers - Sur Leibniz )
éditions de minuit dépôt légal : septembre 2003 numéro d'éditeur 3860 ISBN : 2-7073-1842-6

Topic : Lecture

"Chez Proust, les clochers de Martinville et la petite phrase de Vinteuil, qui ne font intervenir aucun souvenir, aucune résurrection du passé, l'emporteront toujours sur la madeleine et les pavés de Venis, qui dépendent de la mémoire, et, à ce titre, renvoient encore à une " explication matérielle "..." p. 10
(Proust et les signes - Les types de signes)
PUF-Quadrige 3ème édition 2003
ISBN : 2 13 053952 1

" L'œuvre de Proust est fondée, non pas sur l'exposition de la mémoire, mais sur l'apprentissage des signes..." p. 11



Topic :Loge de la folie

" Est-il possible que la psychanalyse reprenne ainsi une vieille tentative d'abaisser, d'avilir, et de nous rendre coupable ? Michel Foucault a pu remarquer à quel point le rapport de la folie avec la famille était fondé sur un développement affectant l'ensemble de la société bourgeoise du XIXe siècle, et confiant à la famille des fonctions à travers lesquelles étaient évaluées la responsabilité de ses membres et leur culpabilité éventuelles..." P 58
(L'anti-oedipe - Les machines désirantes)
Editions de minuit 1972 numro éditeur : 921

" Nous avions pour tâche d'analyser des états mixtes, des agencements, ce que Foucault appelait des dispositifs..." p. 119
( Pourparlers - Fendre les choses, fendre les mots )
éditions de minuit dépôt légal : septembre 2003 numéro d'éditeur 3860 ISBN : 2-7073-1842-6

" Il fallait, non pas remonter à des points, mais suivre et démêler des lignes : une cartographie, qui impliquait une micro-analyse (ce ue Foucault appelait micro-physiue du pouvoir, et Guattari micro-politique du désir)..." p. 119
( Pourparlers - Fendre les choses, fendre les mots )
éditions de minuit dépôt légal : septembre 2003 numéro d'éditeur 3860 ISBN : 2-7073-1842-6



Topic : Festival

" La Naissance de la Tragédie n'est pas une réflexion sur le théâtre antique, mais la fondation pratique d'un théâtre de l'avenir, l'ouverture d'une voie dans laquelle Nietzsche croit encore possible de pousser Wagner..." p. 17
(Différence et répétition - L'image de la pensée)
Puf - épiméthée ISBN : 2 13 045516 6 ISSN : 0768-0768

" Et la rupture avec Wagner n'est pas affaire de théorie ; elle n'est pas non plus affaire de musique ; elle concerne le rôle respectif du texte, de l'histoire, du bruit, de la musique, de la lumière, de la chanson, de la danse et du décor dans ce théâtre dont Nietzsche rêve..." p. 17-18
(Différence et répétition - L'image de la pensée)
Puf - épiméthée ISBN : 2 13 045516 6 ISSN : 0768-0768

Topic : Beau et sublime
" Comme dit Nietzsche, la Vérité paraît bien être " une créature bonasse et aimant ses aises, qui donne sans cesse à tous les pouvoirs établis l'assurance qu'elle ne causera jamais à personne le moindre embarras, car elle n'est, après tout, que la science pure..." p. 177
(Différence et répétition - L'image de la pensée)
Puf - épiméthée ISBN : 2 13 045516 6 ISSN : 0768-0768

" De tous les philosophes, c'est Kant qui découvre le prodigieux domaine du transcendantal. Il est l'analogue d'un grand explorateur ; non pas un autre monde, mais montagne ou souterrain de ce monde. Toutefois que fait-il ?" p. 176
(Différence et répétition - L'image de la pensée)
Puf - épiméthée ISBN : 2 13 045516 6 ISSN : 0768-0768


Topic : Sans transition

" Ces objets partiels ou virtuels se retrouvent aussi bien, à des titres divers, dans le bon et le mauvais objet de Melanie Klein, dans l'objet "transitionnel", dans l'objet-fétiche, et surtout dans l'objet a de Lacan..." chapitre 2 p. 134
(Différence et répétition - La répétition pour elle même)
Puf - épiméthée ISBN : 2 13 045516 6 ISSN : 0768-0768

" Freud avait montré de façon définitive comment la sexualité prégénitale consistait en pulsions partielles prélevées sur l'exercice des pulsions de conservation ; un tel prélèvement suppose la constitution d'objets eux-mêmes partiels fonctionnant comme autant de foyers virtuels, pôles toujours dédoublés de la sexualité..." chapitre 2 p. 134
(Différence et répétition - La répétition pour elle même)
Puf - épiméthée ISBN : 2 13 045516 6 ISSN : 0768-0768

" Des phénoménologues comme Maldiney ou Merleau-Ponty ont vu dans Cézanne le peintre par excellence. En effet ils analysent la sensation, ou plutôt "le sentir", non pas seulement en tant qu'il rapporte les qualités sensibles à un objet identifiable (moment figuratif), mais en tant que chaque qualité constitue un champ valant pour lui-même et interférant avec les autres (moment "pathique")." p. 39
(Francis Bacon, logique de la sensation - Peinture et sensation)
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

" Après Sartre, la génération à laquelle j'appartiens me semble avoir été riche (Foucault, Althusser, Derrida, Lyotard, Serres, Faye, Châtelet, etc.).
Maintenant, ce qui me paraît difficile, c'est la situation des philosophes jeunes, mais aussi de tous les écrivains jeunes, qui sont en train de créer quelque chose. Ils risquent d'être étouffés d'avance. Il est devenu très difficile de travailler, parce que se dresse tout un système d'"acculturation" et d'anti-création, propre aux pays développés. C'est bien pire qu'une censure..."
pp. 41-42
( Entretien sur mille plateaux ( avec Christian Descamps) in Pourparlers ))
éditions de minuit dépôt légal : septembre 2003 numéro d'éditeur 3860 ISBN : 2-7073-1842-6

"A la violence du représenté (le sensationnel, le cliché) s'oppose la violence de la sensation. Celle-ci ne fait qu'un avec son action directe sur le système nerveux, les niveaux par lesquels elle passe, les domaines qu'elle traverse : Figure elle même, elle ne doit rien à la nature d'un objet figuré. C'est comme chez Artaud : la cruauté n'est pas ce qu'on croit, et dépend de moins en moins de ce qui est représenté..." p 43
(Francis Bacon, logique de la sensation - Peinture et sensation )
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

" Foucault disait que la psychanalyse est restée sourde aux voix de la déraison. En effet, elle névrotise tout ; et par cette névrotisation elle ne contribue pas seulement à produire le névrosé à cure interminable, elle contribue aussi à produire le psychotique comme celui qui résiste à l'oedipianisation. Mais une approche directe de la schizophrénie, elle la manque complètement. Elle ne manque pas moins la nature inconsciente de la sexualité : par idéalisme, par idéalisme familial et théâtral..." p. 30
( Entretien sur l'anti-oedipe ( avec Félix Guattari ) in Pourparlers )
éditions de minuit dépôt légal : septembre 2003 numéro d'éditeur 3860 ISBN : 2-7073-1842-6

"Chez Rembrandt, dans les natures mortes ou les scènes de genre, mais aussi dans les portraits, il y a d'abord l'ébranlement, la vibration : le contour est au service de la vibration. Mais il y a aussi les résonances qui viennent des couches de sensations superposées. Et plus encore, il y a ce que décrivait Claudel, cette amplitude de la lumière, immense "arrière-plan stable et immobile" qui va avoir un bizarre effet, assurer l'extrême division des Figures, cette répartition en actifs, passifs et témoins, comme dans la "Ronde de Nuit"" p.71
(Francis Bacon, logique de la sensation - Couples et triptyques)
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

" De tous les classiques, Vélasquez a sans doute été le plus sage, d'une immense sagesse : ses audaces extraordinaires, il les faisait passer en tenant fermement les coordonnées de la représentation, en assumant pleinement le rôle d'un documentaliste. Qu'est-ce que fait Bacon par rapport à Vélasquez pris comme maître ? Pourquoi déclare-t-il son doute et son mécontentement, quand il pense à sa reprise du portrait d'Innocent X ?" p. 54
(Francis Bacon, logique de la sensation - L'hystérie)
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

" Les métamorphoses ou redistributions de singularités forment un événement ; mais l'instance paradoxale est l’Événement dans lequel tous les événements communiquent et se distribuent, l'Unique événement dont tous les autres sont les fragments et lambeaux. Joyce saura donner tout son sens à des problèmes, Inquisitoire qui fonde la Problématique. La question se développe dans des problèmes, et les problèmes s'enveloppent dans une question fondamentale..." p. 72
( Logique du sens - avant-propos )
éditions de minuit ISBN : 2-7073-0152-3
numéro d'éditeur : 3762 numéro d'imprimeur : 021779
Dépôt légal : octobre 2002

" L’œuvre de Lewis Carroll a tout pour plaire au lecteur actuel : des livres pour enfants, de préférence pour petites filles ; des mots splendides insolites, ésotériques ; des grilles, des codes et décodages ; des dessins et photos ; un contenu psychanalytique profond, un formalisme logique et linguistique exemplaire. Et par delà le plaisir actuel quelque chose d'autre, un jeu du sens et du non-sens, un chao-cosmos..." p. 7
( Logique du sens - avant-propos )
éditions de minuit ISBN : 2-7073-0152-3
numéro d'éditeur : 3762 numéro d'imprimeur : 021779
Dépôt légal : octobre 2002

" Ce sont les événements qui rendent le langage possible..."
( Logique du sens - avant-propos )
éditions de minuit ISBN : 2-7073-0152-3
numéro d'éditeur : 3762 numéro d'imprimeur : 021779
Dépôt légal : octobre 2002

" Joseph Conrad décrit une scène semblable où il voyait, lui aussi, l'image de l'abjection : dans une cabine hermétique du navire, en pleine tempête, le nègre du Narcisse entend les autres matelots qui ont réussi à creuser un trou minuscule dans la cloison qui l'emprisonne. C'est un tableau de Bacon..." p.23
(Francis Bacon, logique de la sensation - Athlétisme)
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

" Les dernières aquarelles de Turner ne conquièrent pas seulement déjà toutes les forces de l'impressionnisme, mais la puissance d'une ligne explosive et sans contour, qui fait de la peinture elle-même une catastrophe sans égale (au lieu d'illustrer romantiquement la catastrophe).
N'est-ce pas d'ailleurs une des plus prodigieuses constantes de la peinture qui se trouve ainsi sélectionnée, isolée ?"
(Francis Bacon, logique de la sensation - le diagramme)
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0


Topic : L'art et la manière

" Une horizontale divise le tableau en deux parties, inférieure et supérieure, terrestre et céleste. Et dans la partie basse, il y a bien une figuration ou narration qui représente l'enterrement du comte, bien que déjà tous les coefficients de déformation des corps, et notamment d'allongement, soient à l’œuvre." p. 18
(Francis Bacon, logique de la sensation - note sur les rapports de la peinture ancienne avec la figuration )
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

Mais en haut, là où le comte est reçu par le Christ, c'est une libération folle, un total affranchissement : les Figures se dressent et s'allongent, s'affinent sans mesure, hors de toute contrainte. Malgré les apparences, il n'y a plus d'histoire à raconter, les Figures sont délivrées de leur rôle représentatif, elles entrent directement en rapport avec un ordre de sensations célestes..." p18
(Francis Bacon, logique de la sensation - note sur les rapports de la peinture ancienne avec la figuration )
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

"Et c'est déjà cela que la peinture chrétienne a trouvé dans le sentiment religieux : un athéisme proprement pictural, où l'on pouvait prendre à la lettre l'idée que Dieu ne devait pas être représenté. Et en effet, avec Dieu, mais aussi avec le Christ, avec la Vierge, avec l'Enfer aussi, les lignes, les couleurs, les mouvements s'arrachent aux exigences de la représentation." p. 18
(Francis Bacon, logique de la sensation - note sur les rapports de la peinture ancienne avec la figuration )
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

(Suite)
Les Figures se dressent ou se ploient, ou se contorsionnent, libérées de toute figuration. Elles n'ont plus rien à représenter ou à narrer, puisqu'elles se contentent de renvoyer dans ce domaine au code existant de l’Église.
Image
Alors, pour leur compte, elles n'ont plus à faire qu'avec des "sensations" célestes, infernales ou terrestres...
On fera tout passer sous le code, on peindra le sentiment religieux de toutes les couleurs du monde. Il ne faut pas dire "si Dieu n'est pas, tout est permis". C'est juste le contraire. Car avec Dieu, tout est permis. Non seulement moralement, puisque les violences et les infamies trouvent toujours une sainte justification. Mais esthétiquement, de manière beaucoup plus importante, parce que les Figures divines sont animées d'un libres travail créateur, d'une fantaisie qui se permet toute chose..." p.18
(Francis Bacon, logique de la sensation - note sur les rapports de la peinture ancienne avec la figuration )
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

Topic : Tourne-sol

" Le diagramme, c'est l'ensemble opératoire des traits et des tâches, des lignes et des zones.
Par exemple, le diagramme de Van Gogh : c'est l'ensemble des hachures droites et courbes qui soulèvent et abaissent le sol, tordent les arbres, font palpiter le ciel et qui prennent une intensité particulière à partir de 1888.
On peut non seulement différencier les diagrammes, mais dater le diagramme d'un peintre, parce qu'il y a toujours un moment où le peintre l'affronte plus directement. Le diagramme est bien un chaos, une catastrophe, mais aussi un germe d'ordre ou de rythme. C'est un violent chaos par rapport aux données figuratives, mais c'est un germe de rythme par rapport au nouvel ordre de la peinture..."
[ Francis Bacon ( logique de la sensation - le diagramme )] Seuil p.95-96
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

" C'est un problème très conscient chez les peintres.
Déjà quand des critiques trop pieux reprochaient à Millet de peindre des paysans qui portaient un offertoire comme un sac de pommes de terre, Millet répondait en effet que la pesanteur commune aux deux objets était plus profonde que leur distinction figurative.
Lui, peintre, il s'efforçait de peindre la force de pesanteur, et non l'offertoire ou le sac de pommes de terre.
Et n'est-ce pas génie de Cézanne, avoir subordonné tous les moyens de la peinture à cette tâche : rendre visibles la force de plissement des montagnes, la force de germination de la pomme, la force thermique d'un paysage, etc. ?
Et Van Gogh, Van Gogh a même inventé des forces inconnues, la force inouïe d'une graine de tournesol..."
[ Francis Bacon ( logique de la sensation - peindre les forces )] Seuil p.58
Éditions du Seuil - l'ordre philosophique - mai 2002
ISBN 2-02-050014-0

Topic : Surhumain

" Le projet le plus général de Nietzsche consiste en ceci : introduire en philosophie les concepts de sens et de valeur. Il est évident que la philosophie moderne, en grande partie, a vécu et vit encore de Nietzsche. Mais non pas peut-être à la manière dont il l'eût souhaité. Nietzsche n'a jamais caché que la philosophie du sens et des valeurs dût être une critique..."
[ Nietzsche et la philosophie ] puf Quadrige : 2003 p. 1



" Créer n'est pas communiquer mais résister..."
"La violence est ce qui ne parle pas."
"Faire l’amour n’est pas ne faire qu’un, ni même deux, mais faire cent mille..."
http://www.evene.fr/citations/mot.php?m ... es-deleuze

Statistiques de l’utilisateur

Messages:
29 | Rechercher les messages de l’utilisateur
(3.71% de tous les messages / 0.01 messages par jour)
Forum le plus actif:
Arts plasticomachiques...
(9 Messages / 31.03% des messages de l’utilisateur)
Sujet le plus actif:
Vérité en peinture
(7 Messages / 24.14% des messages de l’utilisateur)

Signature

ImageImageImage
Le but de l'écriture, c'est de porter la vie à l'état d'une puissance non personnelle...

ImageImage



Recherche fantomachique :




{ SH_ADV }



cron