Vue du profil - Lacan-Jacques

Dmo +1 : page standard
Avatar de l’utilisateur
Psy
Nom d’utilisateur:
Lacan-Jacques
Localisation:
Paris (France)
Centres d’intérêt:
Jouer avec des ficelles...
Dates:
1901-1981
Sexe:
Homme
Galerie:
Image

Image
Mon cabinet parisien (5 rue de Lille)

Oeuvres:

Séminaires :

I Les écrits techniques de Freud

II Le Moi dans la théorie de Freud et dans la technique de la psychanalyse

III Les psychoses

IV La relation d'objet

V Les formations de l'inconscient

VI Le désir et son interprétation

VII L'éthique de la psychanalyse

VIII Le transfert

IX L'identification

X L'angoisse

XI Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse Image

XII Problèmes cruciaux pour la psychanalyse

XIII L'objet de la psychanalyse

XIV La logique du fantasme

XV L'acte psychanalytique

XVI D'un Autre à l'autre

XVII L'envers de la psychanalyse

XVIII D'un discours qui ne serait pas du semblant

XIX Ou pire...

XX Encore

XXI Les non dupes errent

XXII RSI

XXIII Le sinthome

XXIV L'insu que sait de l'une bévue s'aile à mourre

XXV Le moment de conclure

XXVI La topologie et le temps

XXVII Dissolution

Des Noms-du-père

Mon enseignement

Triomphe de la religion

Écrits

Autres écrits

Autres Autres écrits...



Biographie:
Image



1932 Thèse de doctorat en psychiatrie.

Citations:
Image

Image



Topic : Signe

" Le signifiant, c'est le matériel audible, ce qui ne veut pas dire pour autant le son. Tout ce qui est de l'ordre de la phonétique n'est pas pour autant inclus dans la linguistique en tant que telle. C'est du phonème qu'il s'agit, c'est-à-dire du son comme s'opposant à un autre son, à l'intérieur d'un ensemble d'oppositions..." p. 272
( Séminaire I - Séance du 23 juin 1954 )
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

" Quand on parle du signifié, on pense à la chose, alors qu'il s'agit de la signification. Néanmoins, chaque fois que nous parlons, nous disons la chose, le signifiable, à travers le signifié. Il y a là un leurre, car il est bien entendu que le langage n'est pas fait pour désigner les choses. Mais ce leurre est structural dans le langage humain et , en un sens, c'est sur lui qu'est fondée la vérification de toute vérité..." p. 272
( Séminaire I - Séance du 23 juin 1954 )
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

Topic : Linguistique générale

" Il me paraît difficile de ne pas parler bêtement du langage. C'est pourtant, Jakobson, tu es là, ce que tu réussis à faire..." p. 23
(Séminaire XX - 19 décembre 1972)
Seuil - Points essais ISBN : 2-02-38577-5

" Il faut pourtant nourrir la bêtise. Est-ce que tout ce qu'on nourrit est, de ce fait même, bête ? Non pas. Mais il est démontré que se nourrir fait parti de la bêtise..." p. 23 XX
(Séminaire XX - 19 décembre 1972)
Seuil - Points essais ISBN : 2-02-38577-5

Topic : A-ni-mal

" L'Autre c'est justement ça, c'est le terrain nettoyé de la jouissance..." p. 225
Séminaire XVI - D'un Autre à l'autre
( Séance du 12 mars 1969)
Seuil - ISBN 978.02.082705.8/Imprimé en France 3.2006

" C'est au niveau de l'Autre que ceux qui s'en donneront la peine pourront situer ce qui s'articule dans le livre de Gilles Deleuze avec une rigueur et une correction admirables, comme distinct de, et comme accordé avec, tout ce que la pensée moderne des logiciens permet de définir de ce qui s'appelle les événements, la mise en scène, et tout le carrousel lié à l'existence du langage. C'estr là, c'est dans l'Autre, qu'est l'inconscient structuré comme un langage..." p. 225-6
( Séance du 12 mars 1969)
Seuil - ISBN 978.02.082705.8/Imprimé en France 3.2006

Topic : Loge de la folie

" Le fameux Éloge de la folie garde tout son prix, de l'identifier au comportement humain normal - encore que cette dernière expression n'ait pas été en usage à cette époque." p. 25
(Les psychoses - 23 nov. 1955
Seuil - ISBN : 2-02-006026-4 1981

" Ce qui était dit alors dans le langage des philosophes, de philosophe à philosophe, a fini avec le temps par être pris au sérieux, au pied de la lettre - tournant qui se fait avec Pascal lequel formule, avec tout l'accent du grave et du médité, que sans doute il y a une folie nécessaire, que ce serait être fou par un autre tour de folie que de ne pas être fou de la folie de tout le monde..." p. 25
(Les psychoses - 23 nov. 1955
Seuil - ISBN : 2-02-006026-4 1981

Topic : Science des mirages

" La mort du père, pour autant qu'elle fait écho à cet énoncé à centre de gravité nietzschéen, à cette anonce, à cette bonne nouvelle, que Dieu est mort, ne me paraît pas, loin de là, de nature à nous libérer..." p. 138
(L'envers de la psychanalyse - 18 mars 1970)
Seuil ISBN: 2-02-013044-0

" L'annonce de la mort du père est loin d'être incompatible avec la motivation donnée par Freud comme étant celle de la religion, au titre d'une interprétation analytique de celle-ci. C'est à savoir que la religion elle-même reposerait sur quelque chose qu'assez étonnament Freud avance comme premier et qui est que le père est celui qui est reconnu comme méritant l'amour..." p. 138
(L'envers de la psychanalyse - 18 mars 1970)
Seuil ISBN: 2-02-013044-0

" La psychanalyse, c'est la science des mirages..."

Topic : Révolution !

" Marx part de la fonction du marché Sa nouveauté est la place dont il y situe le travail..." p. 17
(Séminaire XVI - 13 novembre 19868)
Seuil - Point ISBN : 978.2.02.082705.8

" Ce n'est pas que le travail soit nouveau, c'est qu'il soit acheté, qu'il y ait un marché du travail. Voilà ce qui permet à Marx de démontrer ce qu'il y a d'inaugural dans son discours, et qui s'appelle la plus-value..." p. 17
(Séminaire XVI - 13 novembre 19868)
Seuil - Point ISBN : 978.2.02.082705.8

Topic : Tristes tropiques

" Nous ne pouvons pas ne pas accorder à Lévi-Strauss que les éléments numériques interviennent dans la constitution d'une collectivité. M. de Buffon a fait là-dessus des remarques très justes..." p. 44
(Séminaire II - 01 décembre 1954
Seuil - Point ISBN : 2-02-048515-X

" Buffon se demandait pourquoi lers abeilles font de si jolis hexagones. Il a remarqué qu'il n'y a pas d'autre polyèdre avec lequel on puisse occuper une surface d'une façon aussi pratique et aussi jolie." p. 45
(Séminaire II - 01 décembre 1954
Seuil - Point ISBN : 2-02-048515-X

" Les recherches d’un Lévi-Strauss, en démontrant les relations structurales entre langage et lois sociales, n’apportent rien de moins que ses fondements objectifs à la théorie de l’inconscient."
(Fonction et champ de la parole et du langage en psychanalyse) 26 sept. 1953

" Dès lors, il est impossible de ne pas axer sur une théorie générale du symbole une nouvelle classification de sciences où les sciences de l’homme reprennent leur place centrale en tant que sciences de la subjectivité. " (Fonction et champ de la parole et du langage en psychanalyse) 26 sept. 1953

Topic : Requiem

" L'effet Zeigarnik, l'échec cuisant, ou la tâche inachevée, tout le monde comprend ça. On se souvient de Mozart - il a avalé la tasse de chocolat, et il est revenu plaquer le dernier accord..." p. 124
(Séminaire II - 19 janvier 1955
Seuil - Point ISBN : 2-02-048515-X

" Un musicien est toujours musicien de sa propre musique. Et en dehors des gens qui composent leur musique eux-mêmes, c'est-à-dire qui ont leur distance de cette musique, il y a peu de gens qui reviennent plaquer leur dernier accord..." p. 124
(Séminaire II - 19 janvier 1955
Seuil - Point ISBN : 2-02-048515-X

Topic : Psychologie inconsciente

" Etre névrosé peut donc servir à devenir bon psychanalyste, et au départ, cela à servi à Freud. Comme Monsieur Jourdain avec sa prose, nous faisons du sens, du contresens, du non-sens. Encore fallait-il y trouver des lignes de structure..." p. 9
( Séminaire I - Séance du 18 nov. 1953 )
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

" Jung lui aussi, en s'émerveillant, redécouvre, dans les symboles des rêves et des religions, certains archétypes propres à l'espèce humaine.
Cela aussi est une structure - mais autre que la structure analytique." p.9
( Séminaire I - Séance du 18 nov. 1953 )
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

Topic : Sans transition

" La fonction du stade du miroir s'avère pour nous dès lors comme un cas particulier de la fonction de l'imago, qui est d'établir une relation de l'organisme à sa réalité - ou, comme on dit, de l'Innenwelt l'Umwelt..." p. 96
( Écrits - Le stade du miroir comme formateur de la fonction du Je...)
Seuil ISBN : 2-02-002752-6

" Nous avons montré le prix le prix d'une conception où l'observation de l'enfant se nourrit de la plus juste remise au point de la fonction du maternage dans la genèse de l'objet : nous voulond sire la notion de l'objet transitionnel, introduite par D. W. Winnicott, point-clef pour l'explication de la genèse du fétichisme..." p. 612
( Écrits - La direction de la cure et les principes de son pouvoir)
Seuil ISBN : 2-02-002752-6

Topic : Las Meninas (suite)
" Je dirais que ce tableau est effectivement une sorte de carte retournée et dont nous ne pouvons pas ne pas tenir compte qu'il est comme une carte retournée, qu'il prend sa valeur d'être du module et du modèle des autres cartes..."
( Séminaire XIII - l'objet de la psychanalyse - cours du 11 mai 1966)

Topic : Las Meninas (suite)
" Il y a eu, je ne peux pas ne pas en faire mention, discussion, débat sur ce qu'il en est de ce que le peintre, ici Velázquez, est là à une certaine distance du tableau, de ce tableau en train de peindre. Depuis qu'il existe, ce tableau est la base, le fondement de toutes sortes de débats..."
( Séminaire XIII - l'objet de la psychanalyse - cours du 11 mai 1966)

Topic : Las Meninas (suite)
" La façon dont vous répondrez à cette question, dont vous abattrez vos cartes, est en effet absolument essentielle à l'effet de ce tableau. Ceci implique cette dimension que ce tableau subjugue. "
( Séminaire XIII - l'objet de la psychanalyse - cours du 11 mai 1966)

" Le peintre est au milieu de ce qu'il peint... Un tableau vu à l'envers. Il est sur cette toile. Il œuvre ce tableau et ce tableau est retourné. Ceci est le plan essentiel d'où nous devons partir et qu'à mon avis Michel Foucault, que je vous ai tous prié de lire dans son très remarquable texte, a éludé. C'est en effet le point autour de quoi il importe de faire tourner toute la valeur, toute la fonction de ce tableau.
( Séminaire XIII - l'objet de la psychanalyse - cours du 11 mai 1966)

Topic : Être et Néant

" La plus grande part de la somme clinique que nous connaissons comme perversions reste sur le plan d'une exécution seulement ludique. Nous n'avons pas ici affaire à des sujets soumis à un besoin. Dans le mirage du jeu, chacun s'identifie à l'autre. L'intersubjectivité est la dimension essentielle..." p. 240
Séminaire I - Séance du 2 juin 1954
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

" Je ne peux pas ici ne pas me référer à l'auteur qui a décrit ce jeu de la façon la plus magistrale - je fais allusion à Jean-Paul Sartre, et à la phénoménologie de l'appréhension d'autrui dans la seconde partie de l'Être et le Néant..." p. 240
Séminaire I - Séance du 2 juin 1954
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

Topic : Nulle part et partout

" Jusqu'à une certaine date, l'hallucination a été considérée comme un phénomène critique autour duquel se posait la question de la valeur discriminative de la conscience - ça ne pouvait être la conscience qui était hallucinée, ce devait être autre chose. " p. 69
Séminaire I - Séance du 10 février 1954
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

" En fait, il suffit de s'introduire à al nouvelle phénoménologie de la perception telle qu'elle se dégage du livre de M. Merleau-Ponty, pour voir que l'hallucination est au contraire intégrée comme essentielle à l'intentionnalité du sujet..." p. 69
Séminaire I - Séance du 10 février 1954
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

Topic : Tout est et n'est pas

" Héraclite nous le rapporte - si nous instaurons l'existence de choses dans une mouvance absolue telle que jamais deux fois le courant du monde ne passe par la même situation, c'est précisément parce que l'identité dans la différence est déjà saturée dans la chose.
C'est de là qu'Hegel déduit que le concept est le temps dans la chose..." p. 267
Séminaire I - Séance du 23 juin 1954
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

" Nous nous trouvons ici au cœur du problème de ce qu'avance Freud quand il dit que l'inconscient se place hors du temps. C'est vrai et c'est pas vrai..." p. 267
Séminaire I - Séance du 23 juin 1954
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9



Topic : Cité de Dieu

" Il y a une chose que nous pouvons tenir pour assurée, c'est que jamais Pascal n'a prétendu faire tenir le pari debout..." p. 109
Séminaire XVI - D'un Autre à l'autre
( Séance du 8 janvier 1969)
Seuil - ISBN 978.02.082705.8/Imprimé en France 3.2006

" Ce petit papier devait poutant lui tenir à coeur, puisque tout indique qu'il l'avait dans sa poche, à la même place où j'ai pour l'instant le machin du micro, cette chose qui ne sert à rien..." p. 109
Séminaire XVI - D'un Autre à l'autre
( Séance du 8 janvier 1969)
Seuil - ISBN 978.02.082705.8/Imprimé en France 3.2006

" Est-ce que Je existe ? Je pense pouvoir vous faire sentir que c'est autour de cette incertitude que se joue le pari de Pascal..." p. 104
Séminaire XVI - D'un Autre à l'autre
( Séance du 8 janvier 1969)
Seuil - ISBN 978.02.082705.8/Imprimé en France 3.2006

"Le texte des Pensées de Pascal a déjà lui-même au départ quelque chose d'aussi scabreux que l'usage que l'on fit de ce qui s'appelle le pari. Ces pensées étaient des notes prises par Pascal pour un grand ouvrage. Seulement, à sa mort l'ouvrage n'était pas fait. Alors, on l'a fait à sa place..."
(Introduction au pari de Pascal ) p. 108
Séminaire XVI - D'un Autre à l'autre
( Séance du 15 janvier 1969)
Seuil - ISBN 978.02.082705.8/Imprimé en France



Topic : Dublin

"...Il se trouve qu’à dix-sept ans, grâce au fait que je fréquentais chez Adrienne Monnier, j’ai rencontré Joyce.
De même que j’ai assisté, quand j’avais vingt ans, à la première lecture de la traduction française qui était sortie d’Ulysse. Ce sont les hasards qui nous poussent à droite et à gauche, et dont nous faisons – car c’est nous qui le tressons comme tel – notre destin. Nous en faisons notre destin, parce que nous parlons..."
Joyce le symptôme
Conférence donnée le 16 juin 1975 dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne le 16 juin 1975 à l’ouverture du 5e Symposium international James Joyce. Texte établi par Jacques-Alain Miller, à partir des notes d’Éric Laurent. 1 L’âne, 1982, n° 6.2

Topic Evolution

"Il y a là entre les humains une relation destructrice et mortelle. C'est d'ailleurs toujours là, sous-jacent. Le mythe politique du struggle for life a pu servir à insérer bien des choses. Si M. Darwin l'a forgé, c'est qu'il faisait parti d'une nation de corsaires, pour qui le racisme était l'industrie fondamentale. En fait, cette thèse de la survivance des espèces les plus fortes, tout va contre. C'est un mythe qui va au contraire des choses. Tout prouve qu'il y a des points de constance et d'équilibre propres à chaque espèce, et que les espèces vivent dans une sorte de coordination, même de mangeurs à mangés. Ça ne va jamais à un radicalisme destructeur, lequel aboutirait tout simplement à l'anéantissement de l'espèce mangeuse, qui n'aurait plus rien à manger
L'étroite inter-coaptation qui existe sur le plan de la vie ne se fait pas dans la lutte à mort..." p. 200
Séminaire I - Séance du 12 mai 1954
Seuil 1975
ISBN 2.02.002768.2 / Imprimé en France 1.75-9

"Ce rudiment est la distinction du signifiant et du signifié dont on honore à juste titre Ferdinand de Saussure, de ce que par son enseignement elle soit maintenant inscrite au fondement des sciences humaines. Notons seulement que, même mention faite de précurseurs comme Baudouin de Courtenay, cette distinction était parfaitement claire aux anciens, et attestée dans Quintilien et saint Augustin. La primauté du signifiant sur le signifié y apparaît déjà impossible à éluder de tout discours sur le langage, non sans qu’elle déconcerte trop la pensée pour avoir pu même de nos jours être affrontée par les linguistes..."
( Situation de la psychanalyse et formation du psychanalyste en 1956 - in Études Philosophiques 1956, n° 4 (numéro spécial), p. 567-584

Topic : Sans transition

" Cet objet qu'il (Winnicott) appelle transitionnel, on voit bien ce qui le constitue dans cette fonction d'objet que j'appelle l'objet cessible. C'est un petit bout arraché à quelque chose, un lange le plus souvent, et l'on voit bien le support que le sujet y trouve. Il ne s'y dissout pas, il s'y conforte. Il s'y conforte dans sa fonction tout à fait originelle de sujet en position de chute par rapport à la confrontation signifiante..." p 363
Séminaire X -L'angoisse - Séance du 26 juin 1963 (D'un cercle irréductible au point - 1 "
Seuil - mai 2004 ISBN 2-02-063886-X
Dépôt légal : mai 2004 numéro 63886-2 (04-1624)

" Nulle part le sujet n’est plus intéressé à l’autre que par cet objet a qu’est la voix..."
(Séminaire XVI - Clinique de la perversion)

Topic : Alice

(Suite)
" Si vous faisiez partie d’une civilisation où vous ne pouvez pas épouser telle cousine au septième degré, parce qu’elle est considérée comme cousine parallèle, ou inversement, comme cousine croisée, ou se retrouvant avec vous dans une certaine homonymie qui revient toutes les trois ou quatre générations, vous vous apercevriez que le mot et les symboles ont une influence décisive dans la réalité humaine, et c’est précisément que les mots ont exactement le sens que je décrète de leur donner.
( Considérations psychosomatiques sur l’hypertension artérielle )

" Comme dirait Humpty Dumpty dans Lewis Carroll quand on lui demande pourquoi.
Il fait cette réponse admirable : « parce que je suis le maître »."
( Considérations psychosomatiques sur l’hypertension artérielle )

"Dites-vous qu’au départ, il est bien clair que c’est l’homme en effet qui donne son sens au mot. Et que si les mots ensuite se sont trouvés dans le commun accord de la communicabilité, à savoir que les mêmes mots servent à reconnaître la même chose, c’est précisément en fonction de relations, d’une relation de départ, qui a permis à ces gens d’être des gens qui communiquent."
( Considérations psychosomatiques sur l’hypertension artérielle )

"En d’autres termes il n’est absolument pas question, sauf dans une perception psychologique exprimée, d’essayer de déduire comment les mots sortent des choses et leur sont successivement et individuellement appliqués ; mais de comprendre que c’est à l’intérieur du système total du discours, de l’univers d’un langage déterminé, qui comporte, par une série de complémentarités, un certain nombre de significations. Que ce qu’il y a à signifier, à savoir les choses, a à s’arranger à prendre place..."
( Considérations psychosomatiques sur l’hypertension artérielle )

C’est bien ainsi que les choses, à travers l’histoire, se constituent. C’est ce qui rend particulièrement puérile toute théorie du langage, pour autant qu’on aurait à comprendre le rôle qu’il joue dans la formation des symboles...
( Considérations psychosomatiques sur l’hypertension artérielle )

" L'important est que la science elle-même n'est qu'un fantasme et que l'idée d'un réveil soit à proprement parler impensable..."

" Ce que J'ai à vous dire, je vais vous le dire, c'est que la psychanalyse est à prendre au sérieux, bien que ça ne soit pas une science. C'est même pas une science du tout. Parce que l'ennuyeux, comme l'a montré surabon­damment un nommé Karl Popper, c'est que ce n'est pas une science parce que c'est irréfutable..."
"
La jouissance de l’Autre n’est pas le signe de l’amour..."

" C'est cela qui nous amène à considérer d'aussi près que possible ce qui doit être repris de cette trace, de cette coupure, de ce quelque chose que notre présence dans le monde introduit comme un sillon, comme un graphisme, comme une écriture au sens où elle est plus originelle que tout ce qui va sortir au sens où une écriture existe déjà avant de servir l'écriture de la parole.
C'est là que, pour prendre notre saut, nous reculons d'un pas. Nous n'espérons pas crever Rakia dans les trois dimensions. Peut-être à nous contenter de deux, ces deux qui nous servent toujours après tout et puisque depuis le temps que nous nous battons avec ce problème de ce que c'est, de ce que ça veut dire qu'il y ait au monde des êtres qui se croient pensants, que ce soit sur du papier de parchemin, de l'étoffe ou du papier à cabinet que nous l'écrivions.
Qu'est-ce que c'est, qu'est-ce que ça veut dire qu'il y ait au monde des êtres qui se croient pensants ?
Alors, nous allons prendre une fonction déjà illustrée par un titre donné à l'un de ces recueils par un des esprits curieux de ce temps, Raymond Queneau pour le nommer, a appelé un des ses volumes Bords.
Puisqu'il s'agit de frontière, puisqu'il s'agit de limites et ça ne veut rien dire autre chose, bord, c'est limite ou frontière, essayons de saisir la frontière comme ce qui est vraiment l'essence de notre affaire..."
( Séminaire XIII - L'objet de la psychanalyse - cours du 5 janvier 1966 )



« le psychotique est un martyr de l'inconscient, en donnant au terme de martyr son sens, qui est celui d'être témoin.
Il s'agit d'un témoignage ouvert...
Un sujet normal est essentiellement quelqu'un qui se met dans la position de ne pas prendre au sérieux la plus grande part de son discours intérieur... [ Les psychoses ]



" La psychanalyse est peut-être une escro­querie, mais ça n'est pas n'importe laquelle. C'est une escroquerie qui tombe juste par rapport à ce qu'est le signifiant...
La psychanalyse n'est pas, je dirai, plus une escroquerie que la poésie elle-même, et la poésie se fonde précisément sur cette ambiguïté du sens double..."

" La différence, pourquoi ne pas le dire ainsi, c’est qu’une psychothérapie est un tripotage réussi, au lieu que la psychanalyse, c’est une opération dans son essence vouée au ratage. Et c’est ça qui est sa réussite..."
( Discours de clôture du Congrès de strasbourg )

" Vous voyez enfin à quoi ça ramène l'analyse, à quelque chose que l'analy­se n'est assurément pas, et que personne n'a songé à en faire, à savoir une opération de colletage, d'extraction du lapin hors du terrier; il résiste. Ce qui résiste n'est évidemment pas le sujet dans l'analyse. Ce qui résiste est évidemment le discours, et très justement dans la mesure du choix dont il s'agit..."
( l'acte psychanalytique )

Statistiques de l’utilisateur

Messages:
30 | Rechercher les messages de l’utilisateur
(3.94% de tous les messages / 0.02 messages par jour)
Forum le plus actif:
Psychomachie...
(9 Messages / 30.00% des messages de l’utilisateur)
Sujet le plus actif:
Loge de la folie
(9 Messages / 30.00% des messages de l’utilisateur)

Signature

Un corps, ça se jouit !
Image
On peut beaucoup déconner avec le mythe parce que c’est dans le champ du déconnage...

ImageImage



Recherche fantomachique :




{ SH_ADV }



cron