Vue du profil - Lucretius-Titus

Dmo +1 : page standard
Avatar de l’utilisateur
Philosophe
Nom d’utilisateur:
Lucretius-Titus
Localisation:
Rome (Italie)
Dates:
-98 - -54
Sexe:
Homme
Oeuvres:

De rerum naturaImage


Citations:
Image

Topic : Platonique

" Ces simulacres d'amour sont à fuir, il faut repousser tout ce qui peut nourrir la passion ; il faut distraire notre esprit, il vaut mieux jeter la sève amassée en nous dans le premier corps venu que de la réserver à un seul par une passion exclusive qui nous promet soucis et tourments. L'amour est un abcès qui, à le nourrir, s'avive et s'envenime; c'est une frénésie que chaque jour accroît, et le mal s'aggrave si de nouvelles blessures ne font pas diversion à la première, si tu ne te confies pas encore sanglant aux soins de la Vénus vagabonde et n'imprimes pas un nouveau cours aux transports de ta passion.
En se gardant de l'amour, on ne se prive pas des plaisirs de Vénus ; au contraire, on les prend sans risquer d'en payer la rançon. La volupté véritable et pure est le privilège des âmes raisonnables plutôt que des malheureux égarés..."
( De rerum natura, IV, 1056-1068 ) traduction Henri CLOUARD, Garnier.


L'habitude nous dispose à l'amour.
Que nous importe aujourd'hui ce que nous fûmes autrefois? que nous importe ce que le temps fera de notre substance? Tournons nos regards vers l'immensité du temps écoulé, songeons à la variété infinie des mouvements de la matière.
Tout semble jaune à qui de jaunisse est atteint.
Tant qu'il nous échappe un objet convoité
semble à tous préférable et, quand nous l'obtenons, vers un autre aussitôt va notre avidité.
Toujours béants, par la même soif de vivre obsédés !
Tant la religion fut capable de conseiller de mauvaises actions!
Souviens-toi de conserver ton Ame égale à elle-même dans les mauvaises passes de la vie; et dans la prospérité, qu'elle reste modérée, éloignée d'une joie insolente.
Pourquoi ne te retires-tu pas de la vie comme un convive rassasié et ne te résignes-tu pas, sot que tu es, à prendre un repos exempt de soucis ?
Mais quand même je ne connaîtrais pas la nature des éléments, j'oserais assurer, à la simple vue du ciel et de la nature entière, qu'un tout aussi défectueux n'est point l'ouvrage de la Divinité.
La plus grande douceur est d'occuper les hauts lieux fortifiés par la pensée des sages, ces régions sereines d'où s’aperçoit au loin le reste des hommes.
Fais taire tes opinions, tes sentiments, tes humeurs. Efface ta personne. Alors ton guide intérieur, ne se causant plus aucun trouble à lui-même, te conduit à la chose essentielle qui est en toi : l'impassible nature universelle.
Voilà le miroir où la nature nous présente ce que l’avenir nous préserve après la mort. Y voit-on apparaître quelque image horrible, quelque sujet de deuil ? N’est-ce pas un état plus paisible que n’importe quel sommeil ?
Tant que l'objet que nous désirons n'est pas là, il nous paraît supérieur à tout ; à peine est il à nous, nous en voulons un autre et notre soif reste la même.
Il est doux, quand sur la vaste mer les vents soulèvent les flots, d'apercevoir du rivage les périls d'autrui.
La vie n'est donnée à personne en propriété, elle est donnée à tous en usufruit.
Les hommes se transmettent la vie comme les coureurs se passent le flambeau.
Brèves sont pour les pauvres hommes les douceurs de la vie..."

Statistiques de l’utilisateur

Messages:
2 | Rechercher les messages de l’utilisateur
(0.26% de tous les messages / 0.00 messages par jour)
Forum le plus actif:
Philomachie...
(2 Messages / 100.00% des messages de l’utilisateur)
Sujet le plus actif:
Amour & ...
(2 Messages / 100.00% des messages de l’utilisateur)

Signature

Image
L’ellébore, qui est pour nous un poison violent, engraisse néanmoins les chèvres et les cailles...



Recherche fantomachique :




{ SH_ADV }



cron