Vue du profil - Merleau-Ponty-Maurice

Dmo +1 : page standard
Avatar de l’utilisateur
Philosophe
Nom d’utilisateur:
Merleau-Ponty-Maurice
Localisation:
Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime) France
Dates:
1908-1961
Sexe:
Homme
Oeuvres:
Citations:
Image


Topic : Sculpture, Dessin, Photo

" La peinure ne cherche pas le dehors du mouvement, mais ses chiffres secrets. Il en est de plus subtils que ceux dont Rodin parle : toute chair, et même celle du monde, rayonne hors d'elle même..." p.81
(L’œil et l'esprit)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

" On sent peut-être mieux maintenant tout ce que porte ce petit mot : voir. La vision n'est pas un certain mode de la pensée ou présence à soi : c'est le moyen qui m'est donné d'être absent de moi-même, d'assister du dedans à la dission de l'Être, au terme de laquelle seulement je me ferme sur moi..." p.81
(L’œil et l'esprit)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

Topic : Art moderne

" La contestation de la ligne prosaïque n'exclut nullement toute ligne de la peinture comme peut-être les Impressionnistes l'ont cru. Il n'est question que de la libérer, de faire revivre son pouvoir constituant, et c'est sans aucune contradiction qu'on la voit reparaître et triompher chez des peintres comme Klee ou comme Matisse qui ont cru plus que personne à la couleur..." p.74
(L’œil et l'esprit - ch. IV)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

" La ligne n'est plus, comme en géométrie classique, l'apparition d'un être sur le vide du fond ; elle est, comme dans les géométries modernes, restriction, ségrégation, modulation d'une spatialité préalable..." p. 76-77
(L’œil et l'esprit - ch. IV)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

Topic : Méditations

" Les aveugles, dit Descartes, " voient des mains ". Le modèle cartésien de la vision, c'est le toucher..." p. 37
(L’œil et l'esprit - ch. III)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

" Il nous débarrasse aussitôt de l'action à distance et de cette ubiquité qui fait toute la difficulté de la vision (et aussi toute sa vertu). Pourquoi rêver maintenant sur les reflets, sur les miroirs ? Ces doubles irréels sont une variété de choses, ce sont des effets réels comme le rebondissement d'une balle..." p. 37-38
(L’œil et l'esprit - ch. III)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

Topic : Comme si

" La communication en littérature n'est pas simple appel de l'écrivain à des significations qui feraient partie d'un a priori de l'esprit humain : bien plutôt elle y suscite par entraînement ou par une sorte d'action oblique." p. 406-7

" Chez l'écrivain la pensée ne dirige pas le langage du dehors : l'écrivain est lui-même comme un nouvel idiome qui se construit..." p. 406-7
( La Revue de métaphysique et de morale (oct-déc. 1962

Topic : Les princes

Le philosophe de l'action est peut-être le plus éloigné de l'action : parler de l'action, même avec rigueur et profondeur, c'est déclarer qu'on ne veut pas agir, et Machiavel est tout le contraire d'un machiavélique : puisqu'il décrit les ruses du pouvoir, puisque, comme on l'a dit, il "vend la mèche..." pp. 68-69
(Éloge de la philosophie)
Gallimard - Idées nrf

Topic : Nulle part et partout

" La phénoménologie..., c'est d'abord le désaveu de la science." p.2
(Phénoménologie de la perception)
Gallimard - Paris 1945

Topic Résidus de la ressemblance

" Dirons-nous donc qu'il y a un regard du dedans, un troisième œil qui voit les tableaux et même les images mentales, comme on a parlé d'une troisième oreille qui saisit les messages du dehors à travers la rumeur qu'ils soulèvent en nous ?" pp. 24-25
(L’œil et l'esprit - ch. II)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

" Ce don se mérite par l'exercice, et ce n'est pas en quelques mois, ce n'est pas non plus dans la solitude qu'un peintre entre en possession de sa vision..". p. 25
(L’œil et l'esprit - ch. II)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

Topic : Calligramme

" Apollinaire disait qu'il y a dans un poème des phrases qui ne semblent pas avoir été créées, qui semblent s'être formées... p. 69
(L’œil et l'esprit - ch. IV)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

" L'art n'est pas construction, artifice, rapport industrieux à un espace et à un monde du dehors. C'est vraiment le "cri inarticulé" dont parle Hermès Trismégiste, "qui semblait la voix de la lumière"..." p. 70
(L’œil et l'esprit - ch. IV)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

Topic : Vérité en peinture

" Les régimes qui déclament contre la peinture "dégénérée détruisent rarement les tableaux : ils les cachent, et il y a là un " on ne sait jamais " qui est presque une reconnaissance ; le reproche d'évasion, on l'adresse rarement au peintre." p. 14

" On n'en veut pas à Cézanne d'avoir vécu caché à l'Estaque pendant la guerre de 1870, tout le monde cite avec respect son " c'est effrayant, la vie ", quand le moindre étudiant, depuis Nietzsche, répudierait rondement la philosophie s'il était dit qu'elle ne nous apprend pas à être de grands vivants. Comme s'il y avait dans l'occupation du peintre une urgence qui passe toute autre urgence..." p. 14-15
(L’œil et l'esprit - ch. V)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

" Chassée d'abord par les peintres de la matière, reparaît enfin chez Dubuffet comme une certaine texture de la matière. On n'est jamais à l'abri de ces retours..." p. 89
(L’œil et l'esprit - ch. V)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

" En "travaillant" l'un de ses bien-aimés problèmes, fût-ce celui du velours ou de la laine, le vrai peintre bouleverse à son insu les données de tous les autres." p. 89
(L’œil et l'esprit - ch. V)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

"Ce qui donne le mouvement, dit Rodin, c'est une image où les bras, les jambes, le tronc, la tête sont pris chacun à un instant, qui donc figure le corps dans une attitude qu'il n'a eue à aucun moment, et impose entre ses parties des raccords fictifs, comme si cet affrontement d'incompossibles pouvait et pouvait seul faire sourdre dans le bronze et sur la toile la transition et la durée..." pp. 78-79
(L’œil et l'esprit)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

"Le tableau fait voir le mouvement par sa discordance interne..." p. 79
(L’œil et l'esprit)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

" Composer un ouvrage collectif sur les philosophes célèbres, l'entreprise peut paraître innocente. On ne la tente pourtant pas sans scrupules : elle met en cause l'idée qu'il faut se faire de l'histoire de la philosophie, et même de la philosophie.
Car enfin, le lecteur va trouver ici, avec des visages, des anecdotes, la vie visible des philosophes, l'esquisse, en quelques pages et par différents auteurs, de ce qu'ils ont essayé de dire à travers des volumes. Même si la vie, l’œuvre -encore mieux : le tout d'une œuvre et d'une vie - avait été chaque fois déchiffré parfaitement, nous n'aurions là qu'une histoire des philosophes ou des philosophies, non une histoire de la philosophie, et cet ouvrage sur les philosophies serait donc infidèle à ce qui fut leur grand souci : une vérité qui dépasse les opinions."
( Partout et nulle part - la philosophie et le dehors )

" Le mot d'image est mal famé parce qu'on a cru étourdiment qu'un dessin était un décalque, une copie, une seconde chose, et l'image mentale un dessin de ce genre dans notre bric-à-brac privé. Mais si en effet elle n'est rien de pareil, le dessin et le tableau n'appartiennent pas plus qu'elle à l'en-soi. Ils sont le dedans du dehors et le dehors du dedans, que rend possible la duplicité du sentir, et sans lesquels on ne comprendra jamais la quasi-présence et la visibilité imminente qui font tout le problème de l'imaginaire..." p.23 - ch. II
(L’œil et l'esprit)
Folio - essais ISBN 2-07-032290-4 Gallimard 1964

" Si nous voulons penser la science elle-même avec rigueur, en apprécier exactement le sens et la portée, il nous faut réveiller d'abord cette expérience du monde dont elle est l'expression seconde." p.3
" Qu'il s'agisse des vestiges ou du corps d'autrui, la question est de savoir comment un objet dans l'espace peut devenir la trace parlante d'une existence, comment inversement une intention, une pensée, un projet peuvent se détacher du sujet personnel et devenir visibles hors de lui dans son corps, dans le milieu qu'il se construit."
" Chaque objet est le miroir de tous les autres." p. 401
" Le phénomène hallucinatoire nous ramène aux fondements prélogiques de notre connaissance et confirme ce que l’on vient de dire sur la chose et sur le monde..." p. 385
(Phénoménologie de la perception)
Gallimard - Paris 1945

"La philosophie n'est pas une illusion : elle est l'algèbre de l'histoire." (Topic : Nulle part et partout)
"La religion fait partie de la culture, non comme dogme, ni même comme croyance, comme cri."
"L'homme "sain" n'est pas tant celui qui a éliminé de lui-même les contradictions : c'est celui qui les utilise et les entraîne dans son travail."
( Passim - http://www.evene.fr/citations/mot.php?m ... leau-ponty )

Statistiques de l’utilisateur

Messages:
14 | Rechercher les messages de l’utilisateur
(1.84% de tous les messages / 0.01 messages par jour)
Forum le plus actif:
Arts plasticomachiques...
(7 Messages / 50.00% des messages de l’utilisateur)
Sujet le plus actif:
Métaphysique
(4 Messages / 28.57% des messages de l’utilisateur)

Signature

ImageImage
On ne voit que ce qu’on regarde...

ImageImage



Recherche fantomachique :




{ SH_ADV }



cron