Vue du profil - Sand-George

Dmo +1 : page standard
Avatar de l’utilisateur
Femme de l'être
Nom d’utilisateur:
Sand-George
Localisation:
Nohant (France)
Dates:
1804-1876
Sexe:
Femme
Oeuvres:

Le Commissionnaire
Rose et Blanche
La Fille d'Albano (1831)
Valentine (roman, 1831)
Indiana (roman, 1832)
Lélia (roman, 1833)
Aldo le Rimeur (1833)
Une conspiration en 1537
Journal intime (1834)
Jacques (roman, 1834)
Le Secrétaire intime
La Marquise (roman, 1834)
Garnier
Lavinia (1834)
Métella (1834)
André (roman, 1835)
Mattéa (1835)
Leone Leoni
Simon (roman, 1836)
Mauprat (1837)
Dodecation
Les Maîtres mozaïstes
La Dernière Aldini
L'Orco (1838)
L'Uscoque
Gabriel
Spiridion
Les Sept Cordes de la lyre
Cosima, ou la Haine dans l'amour
Pauline. Les Mississipiens
Le Compagnon du tour de France
Mouny Roubin
Georges de Guérin
Horace
Un hiver à Majorque
La Sœur cadette
Kouroglou
Carl)
Jean Zizka
Consuelo
La Comtesse de Rudolstadt
Jeanne
Le Meunier d'Angibault

La Mare au diable (1846)Image

Isidora
Teverino
Les Noces de campagne
Evenor et Leucippe
Le Péché de M. Antoine
Lucrezia Floriani
Le Piccinino
La Petite Fadette
Citations:
Image



Topic : Contes

" Cher vieux,
Cette lettre à un ami ne te désigne pas même par une initiale, car je ne veux pas plaider contre toi en public... Les mandarins n'ont pas besoin de savoir, et l'instruction même de quelques-uns n'a plus de raison d'être, sans un espoir d'influence sur les masses ; les philosophes n'ont qu'à se taire et ces grands esprits auxquels le besoin de ton âme se rattache, Shakespeare, Molière, Voltaire, etc, n'ont que faire d'exister et de se manifester..."
(Lettre à Flaubert (16 septembre 1871)

Topic : Clair-obscur

"Cette grande chambre perdue dans l'ombre, ces escaliers sans fin, qui tournent on ne sait comment ; ces lueurs vagues du tableau, toute cette scène indécise et nette en même temps, cette couleur puissante répandue sur un sujet qui, en somme, n'est peint qu'avec du brun clair et du brun sombre ; cette magie de clair-obscur, ce jeu de lumière ménagé sur les objets les plus insignifiants..."
Consuelo Michel Lévy 1861 tome III p. 265

Topic : Clair-obscur

" Je me suis demandé souvent en quoi consistait cette beauté, et comment il me serait possible de la décrire, si je voulais en faire passer le secret dans l'âme d'un autre. Quoi ! sans couleur, sans forme, sans ordre et sans clarté, les objets extérieurs peuvent-ils, me dira-t-on, revêtir un aspect qui parle aux yeux et à l'esprit ? Un peintre seul pourra me répondre : Oui, je le comprends. Il se rappellera Le philosophe en méditation de Rembrandt..." p. 264
Consuelo Michel Lévy 1861 tome III pp. 264-265

"En France particulièrement, les mots ont plus d'empire que les idées..."
"La société ne doit rien exiger de celui qui n'attend rien d'elle..."
"Les marionnettes n'amusent que les enfants et les gens d'esprit."
"Le souvenir est le parfum de l'âme."
"La douleur n'embellit que le cœur de la femme."
"Avez-vous remarqué comme on est bête, quand on est beaucoup ?"
"Je voudrais mourir par curiosité."
"L'esprit cherche et c'est le cœur qui trouve. "


Statistiques de l’utilisateur

Messages:
6 | Rechercher les messages de l’utilisateur
(0.79% de tous les messages / 0.00 messages par jour)
Forum le plus actif:
Littératures fantômachiques...
(3 Messages / 50.00% des messages de l’utilisateur)
Sujet le plus actif:
Couleurs (Clair-obscur)
(2 Messages / 33.33% des messages de l’utilisateur)

Signature

Le cigare est le complément indispensable de toute vie oisive et élégante...Image
ImageImage



Recherche fantomachique :




{ SH_ADV }



cron